Entraînement des habiletés métacognitives pour les personnes atteintes de schizophrénie (EMC)

Pourquoi un autre programme d’entraînement cognitif?

Il y a plusieurs facteurs qui ont dirigé notre décision de développer ce programme d’entraînement des habiletés métacognitives*. Depuis plusieurs années, nous sommes préoccupés de trouver un moyen de transférer dans un programme d’intervention, la richesse des savoirs sur les distorsions métacognitives dans la schizophrénie. De plus, en tant que chercheurs fondamentalistes, nous souhaitions être impliqués plus personnellement dans le traitement des patients atteints de schizophrénie. Ce programme à pour intention de réduire le fossé actuel entre la compréhension avancée des processus cognitifs et métacognitifs dans la schizophrénie et son utilisation pratique dans le traitement clinique.

Les huit modules de ce programme ciblent les erreurs cognitives communes et les biais de résolution de problèmes associés à la schizophrénie. Ces erreurs et biais peuvent à eux seuls ou combinés culminer dans le développement et le maintien de fausses croyances jusqu’aux délires. Le programme poursuit le but de rendre les patients conscients de ces distorsions, de les entraîner à les voir de façon critique, de compléter ou de changer leur répertoire de résolution de problèmes. La psychose n’est pas un événement soudain et momentané. Le plus souvent, elle est le résultat de changements graduels dans la façon d’appréhender ses propres pensées et l’environnement social. L’amélioration des compétences métacognitives pourrait agir de façon prophylactique sur les rechutes psychotiques. Des exercices à domicile et des documents sont remis à la fin de chaque session pour assister le processus.

Parmi les styles de pensée problématiques reconnus comme pouvant contribuer au développement des idées délirantes, on peut lister des troubles de l’attribution (module 1), une tendance à sauter aux conclusions (conclusions hâtives) (module 2 et 7), un biais contre les preuves infirmantes (module 3), des déficits dans la théorie de l’esprit, c’est-à-dire dans la capacité de comprendre l’intention d’autrui (module 4 et 6), une confiance augmentée dans les erreurs de mémoire (module 5), et des déficits dans l’estime de soi (module 8). Certains de ces biais de raisonnement sont soutenus par des preuves empiriques fortes, d’autres restent sujet de débats scientifiques tenaces. Vous trouverez  également deux nouveaux modules qui portent sur l’estime de soi et faire face à la stigmatisation. Ils peuvent être conduits en plus des modules standards, ou comme des séances autonomes.

Les modules sont administrés dans le cadre d’un programme d’intervention en groupe. Le but principal de l’entraînement métacognitif est de changer les fondements cognitifs de l’idéation délirante. Dans les versions plus récentes du MCT, l’accent est mis sur la relation existant entre les styles de pensée, les délires et la psychose. L’inquiétude préalable que cette approche soit trop confrontante et éprouvante pour les patients s’est vite avérée infondée. Toutefois, il est recommandé que les thèmes délirants personnels soient abordés dans des sessions thérapeutiques individuelles. Le matériel et les supports de l’entraînement métacognitif peuvent être utilisés et intégrés dans une approche individuelle. Nous n’avons pas voulu élaborer un simple programme conduit de manière théorique et ennuyeuse. Avec son caractère interactif et divertissant, les séances cherchent à capter l’attention des patients et exercer un certain impact. Pour atteindre ce but, nous nous sommes également abstenus d’intégrer dans le programme des tâches répétitives d’entraînement. Les disfonctionnements cognitifs de base, comme les problèmes d’attention, ne sont pas le sujet de ce programme. Ces déficits sont fréquents dans de nombreux troubles psychiatriques et il n’est pas sûr qu’ils représentent des facteurs de vulnérabilité spécifique à la psychose. Du fait que la plupart des aspects du programme sont explicites, le manuel reste relativement bref et laisse la place pour des variations dans l’implantation de l’entraînement. C’est pourquoi la lecture du présent manuel ne se substitue pas à une lecture approfondie des concepts théoriques sous-jacents.

La métacognition peut être définie comme la capacité de penser nos propres processus mentaux. Elle implique la capacité de sélectionner la réponse appropriée. Elle comprend également la façon d’appréhender et de considérer les informations et la manière de gérer les limites cognitives.

Téléchargement

Le téléchargement gratuit est autorisé mais l’utilisation commerciale est interdite. Les règles de droits d’auteur sont applicables (exemple : interdiction de transformer le matériel, interdiction d’intégrer les diapositives dans d’autres présentations sans l’autorisation expresse des auteurs). Vous pouvez télécharger les huit modules (cycle 1 et 2) et les exercices via les liens ci-dessous.

Pour obtenir le manuel, veuillez, s'il vous plaît, vous inscrire en ligne gratuitement (ou bien écrire un courriel à moritz@uke.de). Si vous conduisez le programme, entraînement des habiletés métacognitives pour les personnes atteintes de schizophrénie, nous vous serions reconnaissants de nous faire parvenir vos remarques et critiques à la même adresse.

Translators and co-authors: Jerome Favrod (j.favrod@ecolelasource.ch), Iannis McCluskey and Catherine Schwyn.

Les participants au programme MCT reçoivent une carte rouge et une carte jaune qui peut facilement entrer dans un porte-monnaie. Pour obtenir le manuel, veuillez, s'il vous plaît, vous inscrire en ligne gratuitement (ou bien écrire un courriel à moritz@uke.de).

De nombreuses personnes avec une psychose sont souvent stigmatisée ou souffrent d'une pauvre estime de soi et aimeraient recevoir des soins pour ces problèmes. C’est pourquoi, nous avons décidé d'intégrer ces aspects dans l’EMC. Les deux nouveaux modules peuvent être utilisés en plus des modules standards, ou en tant que séances  autonomes (le thérapeute peut déterminer la structure qui répond aux besoins de ses patients). Nous conseillons aux animateurs de continuer à conduire huit modules par cycle (idéalement en quatre semaines).

Exercices, règles du groupe et carte rouge & jaune

Rappel

La carte jaune pose trois questions essentielles qui peuvent être utiles pour prévenir le développement d’une conclusion hâtive, fausse ou suivie de conséquences négatives.

  1. Quelles sont les preuves?
  2. Quelles sont les autres alternatives?
  3. Même si j’ai raison, est-ce que je ne réagis pas trop fort?

Carte jaune

Avec la carte rouge, les participants sont encouragés à écrire les noms des personnes et institutions avec les numéros de téléphone correspondants qui peuvent aider si des crises surviennent.

Carte rouge

Dons/ Parrainage

Au vu de la situation financière problématique de nombreux hôpitaux psychiatriques, notre but est de fournir le programme d’entraînement des habiletés métacognitives gratuitement. Toutefois, la recherche consomme une grande partie des temps libres des personnes impliquées ainsi que des ressources financières. Si vous désirez soutenir le développement du programme, nous vous serions très reconnaissants de vos dons. Le programme est utilisable par n’importe qui sans tenir compte d’un soutien financier ou non. Personne ne doit se sentir obligé moralement de faire une contribution.

Nous garantissons que toutes les donations iront dans le développement du programme MCT (les tâches futures : traduction des modules dans d’autres langues, nouveaux graphiques, engagement d’étudiants pour animer le programme dans des institutions). Sur demande, nous pouvons fournir un reçu de donation. S’il vous plaît étudier les différentes possibilités de parrainage. Les dons peuvent être faits au compte suivant:

Bénéficiaire: UKE AG Neuropsychologie
Banque: Hamburger Sparkasse HASPA

Titre du compte (cela est essentiel pour assurer que les dons nous parviennent):
0470-001 MCT

IBAN: DE54200505501234363636
BIC/Swift: HASPDEHHXXX